Les dentistes : un nouvel espoir face au cancer / La Générale de Santé PACA s’engage à les former

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les dentistes et chirurgiens dentistes ont un rôle prépondérant et majeur à jouer pour rendre le diagnostic des cancers ORL (buccaux en particulier) plus précoce. La Générale de SantéPACA organise une grande matinée de formation, le samedi 5 juin, pour sensibiliser les professionnels à ce mode de dépistage encore peu connu en France.

Comment assurer une prise en charge et améliorer le taux de survie des patients atteints d’un cancer de la sphère ORL ?

Ce cancer dont on parle peu détient le record mondial d’incidence en France.

Aujourd’hui, en France, 20 000 personnes découvrent chaque année qu’elles sont atteintes d’un cancer ORL. Malheureusement trop tard, car pour 70 % d’entre elles, elles sont diagnostiquées en phase de tumeur avancée et seule la moitié y survivra à 5 ans. L’âge moyen du décès des patients atteints de ce type de cancer est de 63 ans : c’est le plus jeune âge de décès à cause d’un cancer.

Afin d’optimiser la détection des cancers ORL par les dentistes et chirurgiens dentistes, la Générale de Santé PACA a décidé d’organiser une journée d’information ouverte aux médecins et dentistes, libéraux et/ou hospitaliers, du public comme du privé pour rendre ce diagnostic plus précoce et ainsi améliorer le taux de survie des patients.

À quoi ce dépistage va-t-il servir ? L’exemple américain

Dans les années 2000, une étude a été menée aux Etats-Unis, sur une population consultant régulièrement deschirurgiens dentistes. Grâce à cela, un dépistage plus précoce des cancers de la cavité buccale a été possible et le taux de survie des patients à 5 ans est passé de 50 %à 82%.

Pourquoi les dentistes face au cancer ORL ?

Il est simple pour « Monsieur Tout le Monde » d’aller consulter son dentiste, une fois par an en moyenne, pour une visite de contrôle.

Or la détection précoce de lésions suspectes ou de cancers de la cavité buccale par les chirurgiens dentistes est relativement aisée : elle se fait lors d’un examen visuel de quelques minutes.

Médecins et patients : tous concernés !

Cette détection précoce passe en France :

- par une meilleure connaissance par le grand public des signes d’alerte : enrouement ou toux persistante, douleur persistante au niveau de la gorge, difficultés à respirer, douleur dans l’oreille, modification de la voix, crachats sanglants, masse anormale au niveau du cou),

- par une sensibilisation accrue des professionnels de santé (dentistes et médecins généralistes notamment).

C’est pourquoi la Générale de Santé PACA vous invite à suivre, pour la première fois à Marseille, cette matinée de formation pour les médecins généralistes et les dentistes, autour d’un large consensus d’intervenants du secteur public et privé.

Les chiffres clé du cancer ORL en France :

- 5ème cause de cancer,

- 20 000 nouveaux cas chaque année,

- beaucoup d’hommes (80%),

- mais avec une recrudescence de femmes (10 % en 1990, 20 % en 2000),

- 70 % de diagnostics en phase avancée,

- 50 % de décès,

- 50 % de survie à 5 ans,

- c’est le cancer qui tue le plus jeune : 63 ans en moyenne pour les hommes,

- la France est le 1er pays au monde en nombre de cancers ORL (incidence).

Samedi 5 juin 2010

La médecine du cancer ORL

à l’Hôpital Privé Clairval

(317 boulevard du Redon – 13009 Marseille)

Intervenants

Claudine Altschuler (radiothérapie et oncologie) – Hôpital Clairval

Jérôme Paris (chirurgie cervico-faciale / ORL) - Hôpital Clairval

Jean-Hugues Catherine (chirurgie dentaire) – Faculté d’odontologie de Marseille

Thierry Jacob (médecine nucléaire) - Hôpital Clairval

Olivier Richard (chirurgie maxillo-faciale et stomatologie) - Hôpital Clairval

Laurent Vivarrat Perrin (radiologie) - Hôpital Clairval

Programme

8h30 : accueil

9h00 : Intérêts du dépistage des cancers ORL

9h15 : Du diagnostic au traitement

9h45 : Lésions précancéreuses de la cavité buccale

10h00 : Imagerie ORL et cervico-faciale : scanner, IRM, TEPscan

10h30 : Discussion

11h15 : Principes de prise en charge chirurgicale (reconstruction microchirurgicale)

11h45 : Actualités en radiothérapie et chimiothérapie des cancers ORL

12h15 : Prévention et traitement des nécroses mandibulaires en oncologie

12h30 : Prise en charge de la douleur et soins de suite en cancérologie ORL

12h45 : Discussion

13h00 : Cocktail déjeunatoire

Contact presse

Magali Fresia

06 62 86 36 09

magali.fresia@neuf.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »